Accueil Notre Peña En mémoire...
Twitter Facebook Google Plus email
Historique

En août 1961, une bande de copains, issue de l’harmonie municipale "La Nèhe", décida de créer une banda pour animer les fêtes locales, s’inspirant des peñas espagnoles qui battaient le pavé lors de la célèbre feria de Pampelune. L’ambiance créée par ces joyeux drilles étant aussi chaude que celle des musicos tras los montes, ce groupe fut baptisé "Los Calientes" en référence à la Fontaine chaude dacquoise.

Les fêtes de Dax ne gardèrent pas longtemps l’exclusivité de leur participation. Tous les comités voisins sollicitaient ces musiciens dacquois qui, avant d’entamer leur saison festive, ne manquaient pas d’effectuer le pèlerinage rituel aux Sanfermines de Pamplona.

Au fil des années, la renommée de Los Calientes dépassa les frontières. Dans les années 70-80, la banda fut sollicitée à plusieurs reprises pour fouler les différentes pelouses du Tournoi des V Nations lors des rencontres internationales de rugby ; elle permit ainsi de faire connaître les chauds accents de cette musique pasa calle.

Les grandes plazas (Bayonne, Mont de Marsan, Béziers, Nîmes...) voulaient s’attacher les services de Los Calientes, qui ne délaissaient pas pour autant les ferias de leurs amis d’Hagetmau, de Saint-Vincent-de-Tyrosse ou de Soustons. L’époque des carnavals leur donnait l’occasion de se produire dans toute la France et en Belgique. On les vit même défiler dans la 5ème avenue de New-York !

C’est en prenant son autonomie statutaire en 1981 que la banda devint "Peña Los Calientes". Dans ses nouveaux murs de la cité d’Aygue Rouye, à Dax, elle continue, comme par le passé, à perpétuer ces airs de fête à travers les morceaux de passe-rues, de fandangos, de pasodobles et de jotas... Des générations de musiciens se sont succédées, mais l’esprit est resté toujours le même et les anciens comme les actifs n’en sont pas peu fiers.

Comme ils se plaisent à le clamer : "AUPA CALIENTES !"

Une des toutes premières photos de Los Calientes, alors banda de la Nèhe, au début des années 60 :

JPEG - 24.2 ko