Détails du match

Match du 3/06/2019 à 21:00
Saison : 2018-2019

Adversaire: CAZAUX
Résultat: Nous 1 - 2 CAZAUX


Commentaire du match:
Demi-finale de coupe corpo tournoi principal
Los Calientes : 1 - Strati-Cazaux : 2

Buteur : Lilian Lalanne

C'est le c?ur aussi lourd que le temps de ce jour que je reprends exceptionnellement la plume digitale, à la demande du Coachissime, pour cette - hélas - dernière chronique de l'année.
Après son exploit de la semaine dernière, les Calientes se comptaient à nouveau seize pour faire face à une équipe redoutablement armée dans tous les secteurs et qui les avait d'ailleurs sévèrement corrigés il y a quelques semaines. Malgré l'absence handicapante des frères Vergonzeanne au milieu, c'est une équipe équilibrée et enhardie par son succès sur l'Atmosphère qui avait été concoctée par les duettistes François et Olivier. Le début de match voyait les (très) Roses prendre l'ascendant et monopoliser le ballon, malgré le harcèlement incessant de Stéphane et l'explosivité de Romain ; il suffisait ainsi d'une petite imprécision de l'arrière-garde blanche pour que Strati-Cazaux ouvre rapidement le score. Mais nos joueurs ne perdaient pas foi et ripostaient sans coup férir, jusqu'à ce que l'inévitable Lilian Lalanne fasse de nouveau parler son flair de renard des surfaces pour crucifier le portier adverse. Le scénario de la semaine précédente semblait donc se répéter ; las, une nouvelle boulette d'une défense par ailleurs irréprochable permettait à l'avant-centre fuschia de s'échapper pour se présenter seul face à l'infortuné Christophe, qui s'inclinait pour la deuxième fois. Un Christophe touché au biceps qui n'allait en outre pas tarder à laisser sa place à Philippe.
Après la pause hydratante, les Blancs jetaient de nouveau toutes leurs forces dans la bataille pour tenter de revenir au score, s'exposant ainsi à quelques contres assassins qui faillirent tuer définitivement le match, en atteste ce sauvetage miraculeux de Jordy revenu du diable vauvert sauver sur sa ligne le ballon du troisième but. La tension montait, sur le pré comme sur les bancs, et il fallait tout le vice et l'agressivité des joueurs adverses pour casser le rythme en multipliant les fautes loin de leurs buts, notamment sur un Stéphane toujours prêt au sacrifice et pris régulièrement pour cible par les crampons adverses. Malgré une réorganisation de l'équipe destinée à prendre tous les risques, les Blancs en mode combat n'allaient cependant pas parvenir à forcer le verrou de Cazaux et devaient ainsi s'incliner, non sans lutter jusqu'au bout, la dernière occasion leur revenant. C'est donc sur ce score cruel que le trille final venait clore les débats, laissant beaucoup de regrets à nos représentants tant le match bascula sur des détails. Mais cette défaite, pour amère qu'elle soit, ne saurait occulter la bonne saison effectuée par notre formation, avec en particulier ce beau parcours en coupe. AUPA CALIENTES !

Le flop du match : outre le goût amer de la défaite et l'état d'esprit quelque peu douteux de certains adversaires (j'aurais pu poster une photo des jambes de l'inoxydable Stéphane Duprat pour étayer mon propos ), on regrettera encore les blessures ayant affecté nos vieux grognards, notamment Jérôme De Andrade, de nouveau touché à un mollet déjà fragile, et Christophe Bounine qui aura certainement laissé le tendon de son biceps gauche dans la bataille. Bon rétablissement, les coupaings !

Le top du match : comme tout au long de la saison, on ne pourra que louer l'excellent état d'esprit qui aura régné au sein de notre équipe, malgré des moments parfois difficiles. Comme l'a très justement souligné Romain dans un précédent post, solidarité, générosité et abnégation auront permis de combler les lacunes physiques et techniques liées notamment à l'âge canonique de nos représentants. L'apport de nouvelles recrues pleines de gaz et de talent auront ainsi permis à notre formation, moribonde l'an dernier et éc?urée par quelques sévères déculottées, de relever la tête et de retrouver le plaisir de gambader sur le synthétique dacquois. Espérons que d'autres jeunes joueurs leur emboîteront le pas pour permettre aux Calientes de continuer à exister dans un championnat de plus en plus relevé.
Ce soir, on remerciera également les nombreux supporters venus encourager les gars d'Aygue Rouye: musiciens, anciens joueurs, familles auront ainsi joint leurs forces aux belluaires vêtus de blanc, mais cela n'aura malheureusement pas été suffisant.
Enfin, nous ne pouvons que remercier encore une fois notre ami François pour avoir su cornaquer et gérer ce groupe, il est vrai très sain, en prenant soin de faire jouer tout le monde sans froisser les egos. Une tâche ingrate mais dont il s'est acquitté avec dévouement et maestria : bravo et merci, François, ainsi qu'à tes fidèles assistants du bord de terrain (Fabrice en début de saison, Olivier tout le temps !).

Voilà, la saison s'achève, et il ne reste plus qu'à noyer notre déception dans quelques godets vendredi soir au Txupinazo(le), à partir de 20h30. Viendez nombreux !

Twitter Facebook Google Plus email